Les Créations
de la Compagnie

Par Dewaere moi.jpg

Par Dewaere moi.

Un comédien doit endosser le rôle de Patrick Dewaere mais sa vie personnelle lui semble beaucoup moins palpitante que celle de son personnage.

Pour évoquer ses doutes, il débarque chez un psy un peu dépassé et se retrouve confronté à la même problématique que certains adolescents : comment ne pas se dévaloriser face aux vies d'amis virtuels que l'on peut voir défiler sur les réseaux sociaux ?

Vont alors se rejouer les rapports entre le comédien et son metteur en scène ou réalisateur dans un dialogue où l'enjeu pour le comédien sera de redonner du sens à son métier et trouver la foi pour jouer la pièce...

ou « Dewaere, mon psy, et moi. »

Pièce en cours de création.

Trois résidences ont eu lieu aux Angins et Saint-Germain-Lès-Arpajon (octobre 2021) et à Rouen (janvier 2022).

Vous pouvez soutenir le projet grâce au formulaire ci-dessous :

Affiche : Patrick Bosc et Aurélien Bédeneau

[DISTRIBUTION]

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

Nunc aliquet imperdiet tristique.

Nulla tincidunt euismod tortor.

Duis nec aliquam nisi.

1.jpg

TITRE

[PRESENTATION] Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Nunc aliquet imperdiet tristique. Nulla tincidunt euismod tortor. Duis nec aliquam nisi. Donec tincidunt vel felis nec mollis. Phasellus et lectus ac purus pharetra lacinia. Mauris elementum nisl et augue pulvinar, ut iaculis dui interdum. Donec ac efficitur purus. Praesent ultrices massa augue, a elementum nisl mollis ut. Vivamus id dui in quam posuere elementum. Nam consectetur, ex sit amet ornare vulputate, arcu justo tempus est, et fringilla diam ante sit amet dolor. Donec dictum interdum nisl, sed tincidunt purus suscipit non. Etiam augue felis, imperdiet quis consequat quis, sodales tempus quam. Phasellus ut elit ligula.

de AUTEUR

CREDITS PHOTO/AFFICHE

Munich 38.png

Munich, 1938.

Daladier, Chamberlain, Hitler et Mussolini sont en pleines négociations pour le partage de la région des Sudètes.

Un spectacle qui explore la politique à travers la farce et le Grand-Guignol.

Munich 38

de Jak Debussy
12 mars 2022 - Quévreville-La-Poterie

Avec Dominique Bonafini, Erick Denis, Dominique Dessaigne,

Jérémy Harnay, Mathias Leboss, et David Stevens.

Assistance à la mise en scène par Émilie Pierson.

Musique de Patrick Gouffran et costumes d'Aline Vauclin.

Remerciements à la Ville de Rouen pour la résidence de création.

La Danse du Boîteux.jpg

La Danse
du Boîteux

Plus qu'un spectacle, c'est aussi un deuxième album, qui vient après son grand frère Istoirdémoi. Il a germé et fleuri au cours d'une belle tournée d'été à travers la France, et depuis la fin de sa première résidence à La Manufacture Chanson à Paris en janvier 2018. Fort de toutes ces rencontres, l'album voit enfin le jour après un premier E.P. de 6 titres, sorti au mois de juin.

À travers de nouvelles chansons et de nouvelles  histoires, La Danse du Boîteux s'adresse à tous les maladroits qui rêvent secrètement de danser et à tous les rêveurs, tous les poètes, tous les indécis heureux.

L'album contient les illustrations d'Aurélien Bédéneau, toutes les paroles des chansons, et surtout les dédicaces de nos guests à découvrir d'urgence en le commandant ci-dessous ou en nous envoyant un mail à l'adresse ciedespasperdus@gmail.com.

de Djahîz Gil

Affiche : Patrick Bosc

  • Logo Facebook
  • Logo Instagram
  • Logo Youtube
  • Télécharger le dossier de presse
Le Trader.jpg
Le Krach.jpg

Une histoire tragi-comique en deux farces grinçantes traitant du monde impitoyable de la Bourse, sur fond de faillite des Lehman Brothers, de trader en déroute et de famille qui part à vau-l'eau.

Le Trader & Le Krach

deux pièces de Jak Debussy

Avec Erick Denis, Dominique Dessaigne, Jérémy Harnay,

Camille Laurence, Nicolas Quesnel et David Stevens.

Mise en scène de Julie Allainmat.

Musique de Djâhiz Gil et costumes d'Aline Vauclin.

Remerciements à la Ville de Rouen pour la résidence de création.

Affiches : Sandra Partipilo

Le Chevalier.jpg

Le Chevalier

« Oyez, Oyez, braves gens !
Il s'agit d'un spectacle peu ordinaire :
Une farce en vers sur un Chevalier
Qui fait — attention aux chastes âmes ! —
Dégoiser les femmes par leur siphon !
On y rencontrera un Comte malade et bigot,
Sa Femme libertine et dévote,
Un Frère pas très catholique,
Des Paysans hirsutes,
Un Diable tapageur,
Et surtout un Cul des plus honorables ! »

de Jak Debussy

Avec Dominique Bonafini, Erick Denis, Dominique Dessaigne,

Jérémy Harnay, Jacques Lecomte et David Stevens.

Mise en scène de Julie Allainmat.

Costumes d'Aline Vauclin.

Griselidis.jpg

La prostitution ? Un choix de vie que Grisélidis Réal, catin révolutionnaire, peintre et écrivaine, a assumé jusque dans ses moments les plus douloureux. Qu’importe !

Cette femme libre ne cherchait pas à plaire à tout le monde et c’est ce qui fait l’intérêt de ses écrits. Elle ne se complait pas dans l’écriture plaintive d'une victime, et ne se pose surtout pas icône repentie de la prostitution.

Un seul but : jouir sans entraves dans son lit, dans sa vie et dans ses livres. Dans son roman autobiographique, Le Noir est une Couleur dont la pièce est adaptée, la nuit se confond avec la peau sombre de ses amants de prédilection.

Les années 60, la cavale d’une mère dans une Allemagne grise et froide, ses enfants à la traîne, une vie de tzigane, une vie d’exilée, et le corps des hommes où se reposer parfois, et gagner sa vie le plus souvent.

Toi, l'imbécile,
sors !

d'après Grisélidis Réal

Avec Julie Allainmat et Rénald Laban ou Djâhiz Gil.

La pièce a reçu une nomination pour le prix d'interprétation aux P'tits Molières 2014.

Delgadina.jpg

Delgadina

« L’année de mes quatre-vingt-dix ans, j’ai voulu m’offrir une folle nuit d’amour avec une adolescente vierge. Je me suis souvenu de Rosa Cabarcas, la patronne d’une maison close qui avait l’habitude de prévenir ses bons clients lorsqu’elle avait une nouveauté disponible.
Je n’avais jamais succombé à une telle invitation ni à aucune de ses nombreuses tentations obscènes, mais elle ne croyait pas à la pureté de mes principes. La morale aussi est une affaire de temps, disait-elle avec un sourire malicieux, tu verras. »

En adaptant sur scène Mémoire de mes putains tristes de Gabriel García Márquez, Jak Debussy peint la rencontre à un tournant de leurs vies de trois monstres attachants qui vont mêler leurs obscurités pour qu'un habile jeu de miroirs en révèle la lumière.

d'après  Gabriel García Márquez

Avec Léa Dévé, Thomas Schetting et David Stevens.

Mise en scène de Julie Allainmat.

Etra.jpg

Etra,
ou la Clarté de l'Éphémère.

Etra est une femme moderne. Quand soudain un choc terrible la déconstruit, qui devient-elle, projetée dans les plus obscurs fantasmes, rêvée, délimitée par des codes monstrueux, désirée pour être mieux défaite, emprisonnée, voilée, violée, adorée ? Etra... Comment la dire, avec quels mots et quelles audaces?

Quand même les mots lui échappent, livrée au public, offerte, impudique, elle fait de sa reconstruction l'objet de ce spectacle.

d'Alain-Julien Rudefoucauld

Avec Julie Allainmat.

Mise en scène de Mathieu Béguier.

Morte Vive.jpg

Albert J. tourne en rond. Il est en quête du souvenir de son aimée, et son copain Fantasio se joue de la situation. De son côté, Suzy est paumée.

Auteur contemporain, Régis Bardon crée là une comédie loufoque, relecture du mythe d'Orphée où rythme, poésie, et philosophie portés par les comédien·nes embarquent les spectateur·rices dans la comédie du non-retour... quoique.

Morte Vive

de Régis Bardon

Avec Julie Allainmat, Jérémy Harnay et Nicolas Quesnel. Mise en scène de Djâhiz Gil.

Les Créations
de la Compagnie

Par Dewaere moi.jpg

Par Dewaere moi.

Un comédien doit endosser le rôle de Patrick Dewaere mais sa vie personnelle lui semble beaucoup moins palpitante que celle de son personnage.

Pour évoquer ses doutes, il débarque chez un psy un peu dépassé et se retrouve confronté à la même problématique que certains adolescents : comment ne pas se dévaloriser face aux vies d'amis virtuels que l'on peut voir défiler sur les réseaux sociaux ?

Vont alors se rejouer les rapports entre le comédien et son metteur en scène ou réalisateur dans un dialogue où l'enjeu pour le comédien sera de redonner du sens à son métier et trouver la foi pour jouer la pièce...

ou « Dewaere, mon psy, et moi. »

Pièce en cours de création.

Trois résidences ont eu lieu aux Angins et Saint-Germain-Lès-Arpajon (octobre 2021) et à Rouen (janvier 2022).

Vous pouvez soutenir le projet grâce au formulaire ci-dessous :

Affiche : Patrick Bosc et Aurélien Bédeneau

Munich 38.png

Munich, 1938.

Daladier, Chamberlain, Hitler et Mussolini sont en pleines négociations pour le partage de la région des Sudètes.

Un spectacle qui explore la politique à travers la farce et le Grand-Guignol.

Munich 38

de Jak Debussy
12 mars 2022 - Quévreville-La-Poterie

Avec Dominique Bonafini, Erick Denis, Dominique Dessaigne,

Jérémy Harnay, Mathias Leboss, et David Stevens.

Assistance à la mise en scène par Émilie Pierson.

Musique de Patrick Gouffran et costumes d'Aline Vauclin.

Remerciements à la Ville de Rouen pour la résidence de création.

La Danse du Boîteux.jpg

La Danse
du Boîteux

Plus qu'un spectacle, c'est aussi un deuxième album, qui vient après son grand frère Istoirdémoi. Il a germé et fleuri au cours d'une belle tournée d'été à travers la France, et depuis la fin de sa première résidence à La Manufacture Chanson à Paris en janvier 2018. Fort de toutes ces rencontres, l'album voit enfin le jour après un premier E.P. de 6 titres, sorti au mois de juin.

À travers de nouvelles chansons et de nouvelles  histoires, La Danse du Boîteux s'adresse à tous les maladroits qui rêvent secrètement de danser et à tous les rêveurs, tous les poètes, tous les indécis heureux.

L'album contient les illustrations d'Aurélien Bédéneau, toutes les paroles des chansons, et surtout les dédicaces de nos guests à découvrir d'urgence en le commandant ci-dessous ou en nous envoyant un mail à l'adresse ciedespasperdus@gmail.com.

de Djahîz Gil

Affiche : Patrick Bosc

  • Logo Facebook
  • Logo Instagram
  • Logo Youtube
  • Télécharger le dossier de presse
Le Trader.jpg
Le Krach.jpg

Une histoire tragi-comique en deux farces grinçantes traitant du monde impitoyable de la Bourse, sur fond de faillite des Lehman Brothers, de trader en déroute et de famille qui part à vau-l'eau.

Le Trader & Le Krach

deux pièces de Jak Debussy

Avec Erick Denis, Dominique Dessaigne, Jérémy Harnay,

Camille Laurence, Nicolas Quesnel et David Stevens.

Mise en scène de Julie Allainmat.

Musique de Djâhiz Gil et costumes d'Aline Vauclin.

Remerciements à la Ville de Rouen pour la résidence de création.

Affiches : Sandra Partipilo

Le Chevalier.jpg

Le Chevalier

« Oyez, Oyez, braves gens !
Il s'agit d'un spectacle peu ordinaire :
Une farce en vers sur un Chevalier
Qui fait — attention aux chastes âmes ! —
Dégoiser les femmes par leur siphon !
On y rencontrera un Comte malade et bigot,
Sa Femme libertine et dévote,
Un Frère pas très catholique,
Des Paysans hirsutes,
Un Diable tapageur,
Et surtout un Cul des plus honorables ! »

de Jak Debussy

Avec Dominique Bonafini, Erick Denis, Dominique Dessaigne,

Jérémy Harnay, Jacques Lecomte et David Stevens.

Mise en scène de Julie Allainmat.

Costumes d'Aline Vauclin.

Griselidis.jpg

La prostitution ? Un choix de vie que Grisélidis Réal, catin révolutionnaire, peintre et écrivaine, a assumé jusque dans ses moments les plus douloureux. Qu’importe !

Cette femme libre ne cherchait pas à plaire à tout le monde et c’est ce qui fait l’intérêt de ses écrits. Elle ne se complait pas dans l’écriture plaintive d'une victime, et ne se pose surtout pas icône repentie de la prostitution.

Un seul but : jouir sans entraves dans son lit, dans sa vie et dans ses livres. Dans son roman autobiographique, Le Noir est une Couleur dont la pièce est adaptée, la nuit se confond avec la peau sombre de ses amants de prédilection.

Les années 60, la cavale d’une mère dans une Allemagne grise et froide, ses enfants à la traîne, une vie de tzigane, une vie d’exilée, et le corps des hommes où se reposer parfois, et gagner sa vie le plus souvent.

Toi, l'imbécile,
sors !

d'après Grisélidis Réal

Avec Julie Allainmat et Rénald Laban ou Djâhiz Gil.

La pièce a reçu une nomination pour le prix d'interprétation aux P'tits Molières 2014.

Delgadina.jpg

Delgadina

« L’année de mes quatre-vingt-dix ans, j’ai voulu m’offrir une folle nuit d’amour avec une adolescente vierge. Je me suis souvenu de Rosa Cabarcas, la patronne d’une maison close qui avait l’habitude de prévenir ses bons clients lorsqu’elle avait une nouveauté disponible.
Je n’avais jamais succombé à une telle invitation ni à aucune de ses nombreuses tentations obscènes, mais elle ne croyait pas à la pureté de mes principes. La morale aussi est une affaire de temps, disait-elle avec un sourire malicieux, tu verras. »

En adaptant sur scène Mémoire de mes putains tristes de Gabriel García Márquez, Jak Debussy peint la rencontre à un tournant de leurs vies de trois monstres attachants qui vont mêler leurs obscurités pour qu'un habile jeu de miroirs en révèle la lumière.

d'après  Gabriel García Márquez

Avec Léa Dévé, Thomas Schetting et David Stevens.

Mise en scène de Julie Allainmat.

Etra.jpg

Etra,
ou la Clarté de l'Éphémère.

Etra est une femme moderne. Quand soudain un choc terrible la déconstruit, qui devient-elle, projetée dans les plus obscurs fantasmes, rêvée, délimitée par des codes monstrueux, désirée pour être mieux défaite, emprisonnée, voilée, violée, adorée ? Etra... Comment la dire, avec quels mots et quelles audaces?

Quand même les mots lui échappent, livrée au public, offerte, impudique, elle fait de sa reconstruction l'objet de ce spectacle.

d'Alain-Julien Rudefoucauld

Avec Julie Allainmat.

Mise en scène de Mathieu Béguier.

Morte Vive.jpg

Albert J. tourne en rond. Il est en quête du souvenir de son aimée, et son copain Fantasio se joue de la situation. De son côté, Suzy est paumée.

Auteur contemporain, Régis Bardon crée là une comédie loufoque, relecture du mythe d'Orphée où rythme, poésie, et philosophie portés par les comédien·nes embarquent les spectateur·rices dans la comédie du non-retour... quoique.

Morte Vive

de Régis Bardon

Avec Julie Allainmat, Jérémy Harnay et Nicolas Quesnel. Mise en scène de Djâhiz Gil.